Qu’est-ce que la gamification ? Comment tirer parti de ton cerveau en t’amusant ?

Mis à jour le 11/04/2022 | Publié le 20/10/2021 | 0 commentaires

 

Cet article n’est pas réservé aux gamers et il profitera à chacun·e. Et rassure-toi, ici, je ne vais pas te demander de te mettre – ou de jouer plus aux jeux vidéo.

Andrea Kuszewski a présenté lors d’un sommet à Harvard, 5 manières d’augmenter notre matière grise : 

  • Rechercher la nouveauté
  • Relever des défis
  • Penser de façon créative
  • Ne pas choisir la facilité 
  • Et pour finir le réseau.

Vois-tu un point commun entre ces 5 items ?


Ce sont les ingrédients récurrents dans les jeux vidéo à succès. C’est une recette gagnante, car ces éléments sont 100% orientés satisfaction et plaisir des utilisateurs. 

Examinons ensemble ce que nous pouvons récupérer du fonctionnement des jeux vidéo.


Comment gamifier (ou ludifier) ? C’est-à-dire ajouter du jeu là où il n’y en a pas.

Ce peut être dans le travail, les études, nos rapports avec nos enfants, notre couple…

Ou encore, pour se motiver et simplifier la réussite d’un gros challenge, par exemple, mettre telle somme de côté ou faire tels travaux à la maison.

Bref, fini de se fouetter pour avancer. Choisis la voie de la carotte 🥕

Plus sérieusement, imagine si nous avions gamifié l’école…
C’est d’ailleurs un rêve des fondateurs de MayWay qui étaient quelque peu réfractaires au système classique… Pourtant, nous adorons apprendre et nous formons chaque jour. Il doit y avoir un bug dans la matrice. 
Le mot “école” vient d’ailleurs du grec ancien skholế qui désignait “l’arrêt du travail”, le loisir. On nous aurait berné ? 😋
Si tel un Charlemagne 2.0, tu exerces une action qui concoure à réinventer l’école, à lui donner un nouvel élan, parle-nous-en.
Nous adorerions unir nos forces pour un enseignement 2.0 !

Biomimétisme

Observons la nature, qu’offre-t-elle aux mammifères et aux oiseaux comme vecteur inné d’apprentissage ?
Le jeu évidemment.

Les scientifiques étudient encore la question, mais pensent qu’en jouant, les petits acquièrent réflexes, force agilité.
Ils développent leurs aptitudes cognitives, leurs capacités locomotrices et se préparent à la résolution de problèmes futurs en vivant des situations inattendues.
Quoi ? Jouer m’évitera de problèmes ?

Le jeu aide aussi les petits à développer leur communication et leur rapports sociaux.
Enfin, il procure plaisir et amusement.

Il en va de même pour nos enfants humains.

Spoiler : ça fonctionne aussi pour les adultes

Le jeu est l’apanage des espèces les plus développées. Celles qui entretiennent des liens sociaux complexes.
Et si la nature a choisi le jeu, c’est que c’est le moyen le plus efficace pour apprendre.

Dame nature aime faire au plus simple, à la plus petite dépense énergétique. Elle préfère faire couler l’eau des ruisseaux plutôt que de la faire remonter une colline.

 

Place au jeu… Décortiquons les clés du succès des jeux, donc de la ludification

  • Progressions (barre d’expérience, déblocage de niveaux, arbre de compétence)
  • Accomplissement (hauts-faits, badges…)
  • Récompenses (expérience, or, objets…)
  • Changements (difficulté croissante…), nouveauté
  • Interactions sociales (discussion, coopération…)
  • Enjeux

Tout est fait dans les jeux pour éviter l’effet routine et garder le joueur captivé.
De quoi nous scotcher des heures.

 

D’ailleurs de nombreux parents n’ont pas compris que l’on diagnostique un trouble de l’attentions chez leurs enfants, tant ces derniers sont capables de rester soudés à leur écran.
Ils n’ont souvent pas non plus compris que les jeux sont source d’apprentissages (gestion, communication…).

Chacun des items que nous venons de passer en revue répond à un besoin :

Les points -> La gratification

Les niveaux -> Le dépassement de soi

Les challenges -> La réalisation

Les badges -> La créativité

Les classements -> La compétition donc l’estime de soi

Le don -> L’altruisme

L’Octalysis

L’Octalysis est un modèle développé par Yu-Kai Chou qui rassemble sur un graphique 8 facteurs de motivation que l’on retrouve dans les jeux.

 

Son idée est simple, « Il y a un jeu auquel nous jouons tous en ce moment, que nous le sachions ou non – le jeu de la vie. « 

Je le rejoins sur ce point. Plus jeune, j’a-do-rais les jeux-vidéos.
Un jour, je me suis dit que tous ces progrès dans le monde virtuel, je pourrais les créer IRL, dans la vraie vie. Adieu le gaming.

 

L’Octalysis est un modèle intégrant 8 puissants moteurs de motivation que nous allons détailler, tant ils ont à nous apporter !

 

Qu’est-ce que la gamification ? Comment tirer parti de ton cerveau en t’amusant ?

par | Mis à jour le 11/04/2022 | Publié le 20/10/2021 | Efficience | 0 commentaires

1 octaysis gamification fr 1 1024x634 1

1. Le Sens épique – donner du sens à nos actions

Fais surgir le héros ou l’héroïne qui sommeille en toi !

Dans un jeu, tu dois te sentir plus grand que toi-même, comme si tu avais été choisi pour accomplir une prophétie.
Rapporté à sa propre vie, ce pourrait être de se dire que l’on souhaite bâtir sa légende personnelle 

Et si tu prenais 30 secondes pour réfléchir à quelle pourrait-être ta quête de vie. Visualise-là avec les yeux d’un·e héro·ïne. Cette quête a-t-elle suffisamment de sens ? Découpe là en niveaux pour pouvoir mesurer ta progression

Par exemple, je m’imagine devenir petit à petit Grand Maître Oogway.
Ma quête sera celle de la sagesse, de l’évolution.
J’ai donc pas mal de niveaux à prendre, il y a du boulot…! 🧘‍♂️

Et si tu prenais 30 secondes pour réfléchir à quelle pourrait-être ta quête de vie. Visualise-là avec les yeux d’un·e héro·ïne. Cette quête a-t-elle suffisamment de sens ? Découpe là en niveaux pour pouvoir mesurer ta progression

Par exemple, je m’imagine devenir petit à petit Grand Maître Oogway.
Ma quête sera celle de la sagesse, de l’évolution.


J’ai donc pas mal de niveaux à prendre, il y a du boulot…! 🧘‍♂️

2 Oogway 1

2. L’Accomplissement – la Progression

L’humain a soif de progrès. Il veut voir ses compétences se développer et aime réussir des défis. D’où l’immense succès du développement personnel.

Pour motiver les personnes que nous accompagnons, nous avons gamifié les parcours (bilans de compétences, coaching emploi ou encore formations).

Afin de rendre compte de la progression, chaque étape validée, chaque exercice permet d’engranger des points d’expérience pour gagner des niveaux.
De l’or est aussi amassé, il permettra une fois riche 😉 de s’acheter du coaching gratuit, ou encore de débloquer des mini-formations, ou encore des exercices sur de sujets tels que la gestion du stress, la confiance en soi, la gestion du temps…

Prends 30 secondes pour réfléchir à ton prochain défi pour avancer dans ta quête. Combien de temps te donnes-tu ? Comment sauras-tu que tu as réussi ?

De mon côté, ce mois-ci, chaque fois que je ressentirai de la frustration, je prendrais quelques respirations, visualiserai mon mentor, Grand Maître Oogway, puis j’imaginerai le conseil qu’il pourrait me donner. 

Ça peut sembler bête, mais comme le cerveau humain ne fait pas de différence entre une idée et la réalité, c’est comme si je m’attachais les services du Maître Tortue corrigeur de bad guys.
Par exemple quand il dit « Hier, c’est de l’histoire, demain est un mystère et aujourd’hui c’est un cadeau… Voilà pourquoi ils appellent cela le présent ».
L’important est de prendre le temps de laisser quelque-chose émerger.
On peut être surpris de ce qui apparaît, car cela veut dire que l’on a cette sagesse au fond de nous ! Et si le secret s’était de prendre le temps d’agir au lieu de réagir.

 

Pour cette étape, il est important de complexifier progressivement nos quêtes.
Puisque, par définition nous allons progresser en compétences et que nous ne voulons pas stagner, le niveau de nos challenges doit lui aussi évoluer pour nous tenir en haleine. L’essentiel est d’être au plus juste.
Si c’est trop complexe je jette l’éponge, si c’est trop simple je m’ennuie.

Hauteur min.: auto
Hauteur min.: auto
Largeur maximale: 80%
Largeur maximale: 80%
4 LEGO EVOLUTION 1

3. L’Acquisition

Ah, acquérir, posséder, collectionner… L’humain aime avoir chaque jour plus que la veille.

Dans un projet ou dans le domaine que tu souhaites rendre plus ludique, tu peux définir des cadeaux, des petits plaisirs que tu t’octroies pour chaque quête réussie.

Attention à cette item-là  ❗❗
Il est source de motivation sur le long terme, mais peut vite conduire au “toujours plus” qui est une quête illusoire du bonheur.

Pour contourner cela, on peut définir des possessions en termes de savoir.
Par exemple, ceux qui pratiquent le Yoga peuvent s’amuser à collectionner les postures de Yoga. Celle que tu maîtrises réellement. Les postures pour lesquelles tu es capable d’auto corriger ton positionnement. Celles durant lesquelles tu arrives à te détacher du mental pour ÊTRE tout simplement.

De mon côté, à travers ce blog, je vais prendre plaisir à collectionner vos commentaires positifs. Une façon ludique de me motiver à prendre le temps de rédiger du contenu.
À bon entendeur – lecteur… 🙂

 4. La Rareté et l’Impatience

Dans un jeu les objets puissants sont rares.  Les chances de les trouver, minces.

Ainsi tu auras 0,05% de chance de trouver tel artefact légendaire, en battant tel boss. Et les joueurs vont s’acharner puisqu’ils veulent CETTE pièce pour leur équipement. Et plus l’objet est rare plus on le veut.
Et cela fonctionne !
Dans des jeux comme World of Warcraft, des joueurs pourront passer des centaines d’heures à… travailler. Ils vont farmer.  En gros travailler, bosser. C’est-à-dire  multiplier des actions répétitives pour extraire des métaux, cueillir des plantes, pêcher, dépecer pour récupérer des peaux d’animaux 🤢 

Tout cela afin de s’équiper correctement pour affronter les boss de hauts niveaux, ceux qui peuvent lâcher tel objet mythique. 

On pourrait en rire, mais imagines tes progrès si, nous enclenche le mode “ténacité du gamer”.
0,05% c’est une chance sur 2000 !
Pour vaincre le terrasser le boss, il faut déjà pénétrer ses avant-gardes, mettons 30 minutes à chaque fois. Ajoutons 15 minutes pour terrasser le/la seigneur·esse des lieux. Bref au bas mots 3500 heures pour un objet. Quelle résilience !

Par exemple, je suis doué d’une formidable rigidité. À peu près celle d’un réverbère… Quand je me penche en avant j’arrive péniblement à toucher mes genoux. Je compte sur le yoga pour améliorer ça. Alors l’état d’esprit du gamer, c’est parti pour mettre quelques belles heures à grimacer au profit de l’assouplissement…


Il n’y a plus personne…


L’impatience est pour moi un défi de TAILLE ! Alors pour ce challenge, je prends les choses à l’envers. Je découpe ma quête en missions.
Chaque centimètre que je gagnerai en me penchant vers mes pieds sera une victoire. 33 cm me séparent de ce Graal. Rendez-vous dans un mois je te dirais si j’ai ressenti ou non une corrélation entre souplesse du corps et de l’esprit.
Ah, j’oubliais, j’ai dessiné une frise avec ces 33 cm en bas de la frise, je me suis écrit « bon pour un massage ». Bah oui tant qu’à faire.

3 Oogway 2 1

 

 

Et toi, es-tu patient·e ? Résilient·e ? 

De manière égale quels que soient les sujets ? 

Ton impatience est-elle un moteur ?

Je te propose de prendre 30 secondes pour définir ta quête. Celle qui te fera avancer vers quelque chose de rare pour toi.

5. L’Évitement – la Peur de l’échec

5ème moteur de motivation, la Peur de l’échec.
Te rappelles-tu la dernière fois que tu as oublié d’enregistrer ton travail…  😵
C’est tellement rageant que je fais des “ctrl+s” toutes les 3 minutes. 

Nous mettons en place des stratégies pour éviter le négatif. Nous ne voulons pas perdre.

Le marketing l’a bien saisi et des compteurs apparaissent, t’indiquant que la super promo est éphémère. Plus que 10 minutes pour bénéficier du lot de 8 slips kangourou à -75% (ne te moquez pas, la mode est cyclique, tu n’es pas à l’abris…).

Plus sérieusement, car Maître Oogway ne porte pas de slip kangourou (les avantages de la carapace), nous pouvons détourner cela à notre avantage.
Tu sais, quand tu en as tellement marre que tu es prêt·e à abandonner tous tes efforts.
Avant ce point de bascule, rappelle-toi toutes tes actions entreprises vers ton but, le temps passé, les sacrifices, les raisons pour lesquelles tu fais cela. Tu ne veux pas avoir fait ça pour rien. Fais une pose, utilise la « méthode des petits pas » et relance-toi vers tes rêves.

6. L’Imprévisibilité, la Surprise

Quand tu ne sais pas ce qui vas se passer ton cerveau est actif, comme en alerte, il aimerait prédire le futur.  Rien que ça…

Ami·es curieux·se, tu es certainement sensible à cette mécanique de jeu.

La prochaine fois que tu te retrouves dans une situation où normalement tu refuses (parce que tu ne te penses pas assez fort·e, que tu n’aimes pas ou encore que tu as l’habitude de faire autrement…), surprend toi à dire oui.

Je n’aimerai pas être à la place croyances limitantes que tu vas pulvériser et me réjouis de connaître le résultat de ton changement de paradigme !

7. Le Social

Notre cher Aristote nous l’a dit, « l’Homme est un animal social ». Les relations sociales sont un puissant moteur exploité dans le jeu.

Ce moteur à plusieurs facettes que sont :

  • L’acceptation dans le groupe
  • Le mentorat, 
  • La coopération pour créer quelque chose de plus grand,
  • La camaraderie, 
  • La compétition,
  • Le désir de ressemblance,
  • Et enfin le partage.

C’est pourquoi il est important de faire une place à l’autre dans vos quêtes.
Nous sommes invités par Hal Elrod (Dans son bestseller, Miracle Morning) à nous lever plus tôt afin de nous réapproprier du temps dans la vie.
Pour faciliter cela, il propose de choisir un partenaire de responsabilité, pour s’entraider et se soutenir pendant les deux premières périodes (10 jours « insupportables » et 10 « jours désagréables ») qui sont plus difficile/ La troisième, correspond au 10 jours « irrésistibles » et va ancrer la nouvelle routine).

L’intérêt de ton co-équipier·e, c’est qu’il/elle va te rappeler ton défi, te re-motiver quand tu flanches. Tu auras plaisir à le dynamiser à ton tour lorsque ce sera plus difficile pour lui/elle.

Le défi Miracle Morning a pour moi été très productif. Je l’ai fait en parallèle d’un job alimentaire, à une époque de ma vie où j’avais du mal à trouver un poste dans les RH. Effectivement le réveil à 5:30 piquait, mais cette période m’a permis de valider 2 diplômes étrangers, m’initier à la lecture rapide, me remettre à la méditation, trouver un super job. Cela crée un boost et tu vois les choses avancer à une vitesse fulgurante, et ce, dans plusieurs domaines.
Je recommande donc le livre Miracle Morning. D’ailleurs je me referais bien une petite session de 30 jours. Avis aux courageux·ses qui chercheront un partenaire de responsabilité.

 

Et toi, qui peux-tu inviter dans ta quête ? Celle-ci peut-elle devenir familiale ? À quel ami compétiteur vas-tu tenter de damer le pion sur ton prochain challenge ? Prends 30 secondes pour y réfléchir…

8. l’Autonomisation

 

T’est-il arrivé de dire « je préfère le faire à ma façon » ?
L’humain aime essayer, tester, rater, réessayer, améliorer.
Il a besoin d’utiliser sa créativité. 

Mais pourquoi notre cerveau accepte-t-il l’échec ?
Parce qu’il est vecteur d’apprentissage. Imagine qu’en couche-culotte nous nous disions « marcher ? J’ai essayé ça conduit à la chute…
J’arrête.

Nous aimons donc conquérir notre autonomie.

 

Que se passe-t-il dans notre cerveau lorsque nous jouons ?

Si tu y réfléchis, beaucoup de secteurs d’activités empruntent aux jeux. Tu gagnes des points en faisant tes courses, prenant l’avion, roulant avec Waze, en réservant l’hôtel de tes vacances. Même ton/ta coiffeur·euse s’y est mis·e.
Ton/ta dentiste lui/elle patiente un peu. Si tu accumules 5 couronnes, débloquer le bridge n’est pas suffisamment vendeur.

Même les entreprises sont de la partie avec des bureaux plus ludiques.

6 Bureaux ludiques Google 1

Il y a quelques années, je travaillais pour un cabinet de recrutement qui avait créé une parodie du Monopoly.
Un plateau nous était remis et à chaque placement, chaque nouveau client ou dépassement de KPIs, nous gagnions des points permettant de débloquer des primes, smartphones et autres.
Moi qui n’aimais pas la partie commerciale du job, et bien je dois dire qu’à ce moment-là je me suis pris… au jeu.

C’est fou le pouvoir du challenge, qui, lorsqu’il est ludique te fais dépasser certaines peurs, comme celle pour moi à l’époque de ne pas être crédible et de faire du cold call, c’est-à-dire d’appeler un prospect qui n’a rien demandé, pour clairement le déranger et essayer de « poser ta date » décrocher un rendez-vous.


Le jeu ne m’a pas permis d’aimer faire ça.
Personne n’aime être dérangé pour bénéficier de telle offre indispensable, donc le faire aux autres, merci…), mais il m’a facilité la tâche en détournant clairement mon système de valeur… Arg, je suis achetable. Maître Oogway, reprenons l’entrainement.

Ceci est intéressant pour deux raisons :

La première est de prendre conscience de la façon dont nous pouvons être influencés, manipulés via la gamification autour de nous. Tu pourras ainsi penser à Paul Newman la prochaine fois qu’on te proposera un jeu (marketing) : « Si vous êtes à une table de poker et que vous n’arrivez pas à savoir lequel de vos adversaires va être le pigeon de la soirée, c’est qu’il y a de bonnes chances que ce soit vous ».

7 Pigeon 1

La seconde raison, c’est que, puisque la gamification fonctionne, nous pouvons nous initier afin de nous en servir dans un but d’apprentissage, de dépassement de soi.

Quels bénéfices pour nous ?

  • Plaisir
  • Dextérité dans l’analyse/action (à force de répétition, je développe des compétences).
    Un gamer analyse, décide, actionne. Les meilleurs arrivent à faire plus de 12 opérations par seconde dans le jeu World of Warcraft… Imagine, 12 actions par seconde ! Si seulement j’arrivais à faire ça en remplissant ma feuille d’impôt.

     

  • Le jeu parce qu’il est amusant, divertissant, permet la répétition donc améliore la mémorisation : rappelle-toi la courbe de l’apprentissage

 

Notre cerveau à besoin de répétition pour mémoriser à long terme ce que nous apprenons

courbe doubli

Le jeu favorise la neurogenèse, c’est-à-dire la création de nouvelles cellules nerveuses.

Enfin, nombre de bénéfices sont attachés au type de jeu :

  • Le jeu en groupe favorise l’entraide

     

  • Les jeu type Lego favorisent la recherche de solutions originales et donc la résolution de problèmes

     

  • Les jeux de rôle contribuent à apprendre la gestion de conflit.

Les bénéfices sont quasi-infinis et la science tend de plus en plus à les mettre en lumière.

Conclusion : Quelle est ta quête aujourd’hui ?

Une des clés du succès en gamification est la clarté des quêtes à réaliser.
Plus important encore, une bonne quête doit être en adéquation avec ton niveau de compétence du moment.

Attribue-toi des points

Aller, ce mois-ci, à chaque repas où je ne prends pas de dessert, je gagne 10 points. Au bout de 300 points je me fais plaisir avec un resto, dessert compris.

 

Utilise les clés de motivation du modèle Octalysis.
Plus tu en incorpores, plus ta motivation sera puissante et durable, plus tu évolueras dans ta Quête de Vie.

Rohh, j’ai des frissons en pensant à la puissance du système.

CQFD. Voilà comment facilement développer sa motivation

Tu te familiariseras de plus en plus à tout ceci avec la gamification de la société.

Les entreprises l’ont bien compris. Elles nous porposent des parcours :

– ludification des apprentissages et de la formation pour les salariés

– gamification du travail, pour booster la performance

– gamification marketing (concours, mise en scène, immerssions…)

 

Merci de nous avoir lu !

 

PS : Dis-nous en commentaire comment tu vas inviter le jeu de ta vie.
Tu commences par le monde du travail ? Pour apprendre ? Avec tes enfants ?
Pour l’intimité dans ton couple, cela ne nous regarde pas 🙃

PS2 : Je suis amateur de défi. Lance-m’en un. Fais-tes propositions en commentaire, je te dirai qui décrochera la palme du meilleur défi. Qui d’entre vous sera sur le podium ? Et évidement, je me prêterai… au jeu !

Rappelle-toi un bon défi me fera sortir de ma zone de confort, apprendre en m’amusant. Le résultat devra pouvoir être mesurable.
Et pour ajouter l’effet réseau, nous pouvons nous lancer ces défis ensembles.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.